Appel à projets « Installation de jeunes horticulteurs »

D’ici novembre 2021, cinq projets horticoles « responsables » pourront bénéficier d’une collecte de financement participatif exceptionnel avec MiiMOSA et d’un accord commercial à long terme avec InVivo Retail. Le programme « Installation de jeunes horticulteurs » permettra de soutenir cinq projets d’ici au 1er novembre, grâce à des collectes de financement participatif sur mesure. Le financement* sera assuré via la plateforme MiiMOSA, spécialisée dans les projets agricoles. L’accompagnement commercial et la communication seront menés par InVivo Retail, filiale distribution grand public du groupe InVivo avec ses enseignes Gamm vert, Jardiland et Delbard. Les candidats avec un projet d’installation ou de reprise peuvent postuler. Ils ont moins de 45 ans et leur projet doit s’inscrire dans une démarche écoresponsable répondant aux critères RSE du groupe InVivo. Un chef de projet conseillera la solution de financement participatif la plus adaptée. L’accompagnement se poursuivra tout au long de la campagne. Pour s’inscrire, remplir le formulaire sur le site vitrine de l’opération.
*en dons avec contrepartie ou en prêt participatif.

Showroom de printemps, GROEN-Direkt en ligne

En février, en lieu et place de sa Bourse de printemps (manifestation « physique »), le grossiste néerlandais GROEN-Direkt a organisé un showroom de printemps digital, une boutique en ligne et une plateforme numérique de promotion. La pandémie de Covid-19 bouscule tous les événements, même aux Pays-Bas. Pour s’adapter, le nouveau showroom de GROEN-Direkt a vu ses dates devenir flexibles afin de permettre à tous les négociants et acheteurs de plantes d’extérieur de visualiser – en ligne – l’offre de ce printemps. Il s’agit de 5 500 lots témoins, de concepts, de végétaux méditerranéens. Cette édition spéciale « a attiré moins de visiteurs que la bourse habituelle de deux jours », reconnaissent les organisateurs, soit environ 50 visiteurs par demi-journée, uniquement sur rendez-vous. D’où le prolongement d’un mois.
Malgré quelques soucis techniques pour la boutique en ligne* aux premières heures, finalement, les ventes « ont quasiment atteint le même niveau que l’année dernière. Les résultats sont jugés exceptionnels vu le contexte. Les pays scandinaves et l’Europe de l’Est en particulier ont beaucoup acheté ». En parallèle, une plateforme numérique de promotion produit a été consultable jusqu’à fin février. Elle combinait un stand non occupé par une personne physique et un stand en ligne. « Cela a permis aux visiteurs de voir concrètement l’offre proposée par les pépiniéristes et de les contacter facilement sur Internet. Cette plateforme pouvait aussi être consultée via la boutique numérique. Parmi les produits phares pour ce printemps 2021 : les érables et les magnolias, ainsi que le buis, à nouveau très prisé ! GROEN-Direkt continue à organiser des présentations de lots témoins hebdomadaires, uniquement sur rendez-vous.
*code d’accès auprès de info@groen-direkt.nl

Agriculture urbaine, Peas and Love lève un million d’euros

Start-up pionnière dans l’agriculture urbaine ayant déjà développé son concept dans sept fermes urbaines à Paris et à Bruxelles, Peas and Love vient de lever un million d’euros pour poursuivre son développement. L’entreprise est désormais dirigée par un tandem composé d’un agriculteur et d’un entrepreneur. La surface dont dispose la start-up, un hectare en culture aujourd’hui, devrait s’étendre et le nombre de citadins récoltant leurs légumes, 800 actuellement, augmenter. Malgré la crise, l’agriculture urbaine continue à attirer investissements et financements.

Alerte sur la hausse du coût des matières premières

Inoha, association professionnelle des industriels du nouvel habitat, qui regroupe environ 250 fabricants des secteurs du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement, lance l’alerte : « Alors que le marché du bricolage et de l’amélioration de l’habitat est porté par l’engouement des Français depuis le début de la pandémie, les industriels, touchés déjà par la hausse des coûts de production de près de 20 % liée à la crise sanitaire, sont maintenant confrontés, depuis octobre 2020, à une forte hausse des prix des matières premières, sans compter le prix du transport. » Et l’association de préciser que le prix des métaux flambe – + 30 à 100 % ! – et que celui des containers venant de chine a été multiplié par cinq. La filière craint des hausses de coûts, mais aussi des ruptures d’approvisionnement, et s’est rapprochée du ministère de l’Économie pour alerter les autorités du problème.

Semae, toutes les semences pour demain

Le Gnis, Groupement national interprofessionnel des semences et plants, évolue et devient Semae, Toutes les semences pour demain. C’est l’aboutissement d’une réflexion menée en 2020 ayant conduit à la mise en place d’une démarche pour accompagner les nouvelles attentes sociétales et environnementales, le tout en continuant à fournir des semences et plants de qualité. La nouvelle identité sera portée par quatre valeurs clés, la solidarité entre les filières, la transparence, l’innovation et la responsabilité. Des syndicats minoritaires ont été invités dans le conseil d’administration et une neuvième section, « Diversité des semences », a été créée. À l’instar de la commission transversale « Agriculture biologique », créée en 2018, des commissions « Études » ou « Réglementation » vont voir le jour. Une démarche RSE a aussi été engagée.

La rédaction