Spécialiste des cyclamens, l’entreprise familiale varoise a multiplié les événements autour de sa plante fétiche. Le 6 février 2020, l’exposition éphémère - « Complètement Cyclamen » - était organisée à Paris dans l’espace Charlot.

L’occasion pour Olivier Morel de rappeler l’origine du Cyclamen persicum - sans doute rapporté en Europe au retour des croisades - et ses symboliques : l’amour maternel (du fait que les fruits sont protégés vers son centre) et les sentiments sincères et durables.

Autrefois confidentiel du fait de sa culture complexe et de sa période de floraison, et souvent qualifié de vieillot, le cyclamen a gagné ses nouveaux galons de plante attrayante, idéale pour égayer les jours sombres. Ceci grâce au travail de sélection et d’hybridation de la maison Morel.

Le vivant = des échanges et du partage !

Aujourd’hui le cyclamen est cultivé dans plus de 70 pays, dont la Chine, le Japon, l’Amérique du Sud, les pays de l’Est. La plante y est perçue sans a priori négatif par les consommateurs !

L’entreprise est tournée vers l’avenir avec le développement perpétuel de nouveaux cultivars, mais aussi vers le passé, en conservant la diversité génétique de ceux qui ne sont plus commercialisés, avec une banque de gêne unique au monde.

Héloïse Morel a repris la connaissance de son père Guy, le sélectionneur, sur un logiciel spécifique pour développer encore plus loin le potentiel de cette plante.

Pour conclure, Olivier Morel a rappelé : « Nous travaillons sur un matériel végétal et donc du vivant. Le vivant, c’est des échanges et du partage. Il est donc important pour nous d’échanger avec nos clients, de partager notre passion, de partager la beauté de cette fleur ».

Yaël Haddad