Le slogan est percutant. Disons-le tout net, toutes les entreprises des métiers du paysage, du jardin et de l’horticulture aujourd’hui sont « en tension ». La situation est encore plus difficile en Île-de-France quand les sites des employeurs sont éloignés des centres urbains ou peu accessibles en transports en commun.

Les Fermes de Gally, à Bailly dans les Yvelines, ont donc décidé d’attirer les candidats avec une formule originale : un « goûter recrutement » organisé le 7 juin 2019 sur le salon Jardins, Jardin aux Tuileries à Paris.

Tous les supports possibles

Bien connue des professionnels du paysage et de la distribution jardin, côté initiative innovante, l’entreprise n’en est pas à son galop d’essai pour se faire connaître d’autres secteurs d’activités. Rendre l’entreprise accessible en allant à la rencontre des candidats, dans un endroit ouvert à tous... l’idée avait germé déjà il y a deux ans. Ainsi était né « Le monde de Gally », un petit espace au sein de Ground Control, un lieu tendance et branché à la gare de Lyon à Paris, aménagé pour un « After work ». Autour d’un verre offert, une trentaine de personnes étaient venues et trois recrutements se sont concrétisés. « Un vendeur pour le rayon frais fruits et légumes en jardinerie, un conducteur de travaux paysagers et un stagiaire en agriculture urbaine », explique Caroline Besle, chargée de recrutement et formation.

L’évènement avait été annoncé un mois avant puis relayé dans les trois jardineries du groupe, sur le site web et les réseaux sociaux. Aux devenus classiques Facebook, Tweeter, LinkedIn et Instagram, s’était ajouté du sponsoring avec Indeed et Le Boncoin.

Tous les experts métier étaient là

Après cette expérience concluante, il était donc logique d’imaginer une deuxième édition à l’occasion de Jardins, Jardin, pour les métiers du paysage, particulièrement en tension cette année. Le groupe Gally, qui fait partie des créateurs de ce salon, y bénéficie d’une bonne visibilité de marque et « sauter les étapes d’un recrutement classique, être accessible en direct, c’est l’esprit circuit court qui nous anime ! », sourit Caroline Besle.

Cette fois, l’initiative a été lancée en interne début mai, suivie deux semaines plus tard par la communication sur tous les supports en même temps, sans oublier les écoles professionnelles.

En effet, les candidats étaient invités à envoyer leur CV sur une adresse dédiée à l’opération « Goûter recrutement » pour une présélection, afin de recevoir une invitation pour le salon.

Ainsi, 10 personnes ont été reçues en entretien le jeudi entre 16 heures et 18 heures autour d’un jus de pommes et de fruits frais sur le stand.

En plus des chargés de recrutement, les responsables commerciaux et tous les experts métiers présents étaient disponibles pour des profils susceptibles de les intéresser.

Au final, l’opération se solde par trois recrutements, dont deux en alternance sur des fonctions commerce, paysage et exploitation paysage et un pour un poste de technicien paysagiste.

Deux autres sont en cours pour des profils de commercial en agriculture urbaine et de technicien paysagiste. Mission accomplie !

Isabelle Cordier