Une édition sous le signe du développement durable
/
  • La France était le pays partenaire de cette édition 2020. Ici, le stand de l’entreprise Morel, spécialiste du cyclamen. © LH

  • De nombreux systèmes d’étiquettes, en particulier pour le nouveau passeport phytosanitaire, étaient présentés sur les stands. © LH

  • Et même une machine qui permet d’imprimer le passeport phytosanitaire sur le pot plastique (alphaJET de Koenig & Bauer). © LH

  • De nombreux fournisseurs présentaient des systèmes alternatifs au plastique : coco, fibre de bois… © LH

  • Les emballages des fleurs séchées eux aussi se mettent à la mode « éco ». © LH

  • Le Discovery Center 2020, dans le hall 7, lieu de rencontre des décideurs de l’approvisionnement et des achats, donne le ton des tendances déco, couleurs… © LH

  • Côté tendance, on pouvait observer de nombreux murs végétaux… © LH

  • … en particulier des murs fleuris ! © LH

  • Et le grand gagnant du concours Show Your Colours : le Fairy Tree Concept. © LH

Le salon international allemand IPM Essen affiche une bonne santé avec plus de 1 500 exposants venus de près de 50 pays et un nombre de visiteurs toujours croissant. Cette année la France était à l’honneur, en tant que pays partenaire. Côté tendance : moins de plastique, promotion de la biodiversité, plantes résistantes aux climats chauds…

Léna Hespel

Nos précédents articles sur la 38ème édition d’IPM Essen :

IPM Essen : Développement durable et changement climatique au cœur des réflexions

Palmarès IPM : Nouveautés végétales à l’honneur