Le défi de futurs techniciens en vente
/
  • Mise en place du stand, des jardinières, des produits complémentaires… ©M. Calcavecchia

  • Difficile, pour les clients, de choisir parmi les premières jardinières offertes. ©M. Calcavecchia

  • Les clients sont heureux du travail réalisé par les élèves et par la gratuité des jardinières… ©M. Calcavecchia

  • … même si ils n’avaient pas prévu d’acheter une jardinière, ils les ont acceptées… ©M. Calcavecchia

  • Réaménagement du stand au fur et à mesure des dons et recomposition d’une

  • Cette démarche est l’occasion de faire connaître le lycée ! ©M. Calcavecchia

  • La dernière jardinière à été offerte avec du terreau et de la terre spéciale pour potager en mélange. Auxquels était ajouté du paillage en surface, offert par le partenaire et site d’accueil de l’opération : Botanic. La cliente était ravie et n’avait plus qu’à planter. ©M. Calcavecchia

Cette initiative est lancée par le lycée horticole de Castelnau-le-Lez, près de Montpellier (34) par Mathieu Calcavecchia* : « dans le cadre de travaux pratiques, avec mon collègue Philippe Labattut, professeur en agroéquipements, nous voulions mettre à l’honneur auprès des élèves le recyclage et le jardin en ville (balcons, terrasses...). Nous les avons accompagnés dans la confection de jardinières à partir de matériaux recyclés ».
A la manœuvre : Clarysse Calvet, Julie Rozar, Berthet Paul, Bonnal Dorian, Bonnet Tim, Mestejanot Loy, et Ouarani Jeremy.
«Nous avons travaillé, en amont, avec le directeur du magasin, Aurélien Noguero, et Cyril Lacombe, directeur adjoint, et le responsable pépinière.
Cette journée a bien eu lieu, juste avant le confinement. En plus, sans le savoir, c’étaient les 25 ans de Botanic ». Les élèves avaient fabriqué 9 jardinières ; ils étaient très fiers de les donner. Sur place, ils devaient convaincre des clients - qui voulaient bien les écouter – sur les bienfondés de posséder une jardinière, sachant que, dans la foulée, ils devaient inciter leurs interlocuteurs à penser produits additionnelS. Ils devaient être très convainquants, comme pour un challenge.
« L’exercice a été noté. Ils ont, en plus, bien géré les ventes additionnelles aux jardinières offertes.

Nous en renouvellerons très certainement l’opération », conclut Mathieu Calcavecchia.

*formateur en horticulture dans les filières production horticole et vente univers jardin

Odile Maillard