Nous avons relayé dès avril une vidéo d’arbres arrachés en pépinière, attendant d’être plantés. Mais la crise sanitaire ayant stoppé la plupart des chantiers, ces plantations étaient en attente. Elles devraient reprendre petit-à-petit, avec le déconfinement, mais tout ne pourra pas se faire d’un claquement de doigt, il faudra du temps pour que les professionnels des espaces verts reprennent leur activité normalement.

Du coup, la FNPHP a édité un document qui précise dans quelle mesure il est possible de planter toute l’année, un document que vous pouvez télécharger ici. Partant du principe que les pays aux hivers rigoureux, Europe de l’Est et du Nord, plantent entre le 15 septembre et le 15 octobre ou en avril et mai, faute de pouvoir ouvrir le sol et transporter les plantes entre ces deux périodes, s’inspirer de leur expérience permet de planter toute l’année.

Capture d’écran du document publié par la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières.

Respecter une cheminement technique précis

Cela peut se faire à plusieurs conditions. Arracher dans de bonnes conditions, stocker correctement les végétaux… Autant d’éléments clé qui sont rappelés dans le document publié par la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières. Les air pots, conteneurs et autres techniques permettant de planter sans discontinuer quelle que soit la saison sont évidemment remis en avant.

Le document précise comment doit être réalisé l’arrosage, rappelle la nécessité d’utiliser des substrats de qualité. Il insiste fortement sur la nécessité de manipuler les mottes avec précaution, de ne pas stocker les plantes sur le chantier mais de planter au fur-et-à-mesure des livraisons.
Enfin, en conclusion, la FNPHP rappelle que la période de repos de végétation se réduisant, planter hors saison deviendra par la force des choses de plus en plus fréquent. La part des persistants augmente dans la palette végétale, même au Nord… Alors il faut changer d’époque, changer de siècle et s’adapter, et faire évoluer les bonnes pratiques !

Pascal Fayolle