Dans un contexte de grands chantiers et de relance économique, l’emploi saisonnier angevin vit, depuis plusieurs mois, sous tension. Le réservoir de candidats est au plus bas et, pour tirer son épingle du jeu, le végétal spécialisé doit faire preuve de réactivité. A Saisons en Anjou, « nous avons revu notre organisation et notre fonctionnement » a, de fait, précisé Eric Vandembempt, président de...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre