La nouvelle ne déplaira pas à un grand nombre d’exposants nostalgiques : le BHR organisateur du Salon du végétal, a décidé de ramener la manifestation sur ses terres d’origine, à Angers, l’an prochain. On savait déjà que l’édition 2020 aurait lieu du 8 au 10 septembre, c’est donc une seconde partie du voile qui a été levée lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 25 septembre 2019.

Le végétal conforté au cœur du Salon

L’organisation explique que « dans une dynamique impulsée par la ville d’Angers et son écosystème végétal très riche, le Bureau horticole régional annonce le retour du Salon en terre angevine pour donner de l’envergure aux nouvelles idées qui ont germé en 2019. Une véritable ambition qui s’inscrit dans une stratégie commune de déploiement élargi visant à positionner l’événement en prospective de la filière, en lien avec tous les acteurs de l’écosystème ».

Le BHR souligne aussi que la ville d’Angers organise de nombreux événements en lien avec la filière, Greensys, Sival… qu’il a eu une forte implication dans la modernisation du parc des expositions de la ville initié récemment et que ce retour s’inscrit « dans une dynamique de territoire portée par l’IHC 2022, congrès mondial de sciences horticoles, qui réunira les acteurs essentiels de la filière et au sein duquel le BHR doit avoir toute sa place ».

Enfin, l’organisme note que le nouveau positionnement conforte la stratégie 2019 de replacer le végétal au cœur du salon.

Et le BHR de conclure que ce retour à Angers « sonne comme une évidence » et qu’un « partenariat avec la ville est en train de s’écrire tout en maintenant la réflexion avec l’interprofession Val’Hor et les familles.

Plus de 7 500 visiteurs cette année

Le BHR a aussi présenté, lors de cette conférence de presse, le bilan de l’édition 2019, qui a eu lieu à Nantes du 10 au 12 septembre 2019.

7 588 visiteurs professionnels ont visité le salon, 31 % étant des fournisseurs ou des organismes, 24 % des professionnels de la production, 23 % des personnes issues des espaces verts et 22 % des gens issus de la distribution.

Le BHR a souligné l’organisation du congrès de la FNPHP en avant-première de la manifestation (notre édition électronique d’hier), un rendez-vous qui devrait être reconduit tous les deux ans, le bon accueil de l’espace merchandising soutenu par la FNPHP, ou le fait que le jardin Pixel ait été très apprécié.

Ces compositions présentées dans un espace commun avaient pour but de valoriser les innovations, expérimentations et associations végétales.

Enfin, le succès de la soirée conviviale, le mardi soir, a aussi fait l’unanimité.

Mais on retiendra avant tout qu’en 2020, le rendez-vous de la filière aura lieu à Angers, un véritable retour aux sources, après trois années à Nantes !

Pascal Fayolle