Astredhor Sud-Ouest (GIE Fleurs et Plantes) et Plante & Cité ont lancé en 2014 des essais pour évaluer le comportement de différents taxons alternatifs aux buis. Durant 3 ans, 25 taxons ont été testés pour différentes conditions de sol (1).

Une deuxième phase d’essai, qui durera deux ans, a été lancée en 2019. L’objectif est d’évaluer le potentiel d’une vingtaine de taxons pour une conduite de type bordure. Cet essai permettra de suivre en conditions expérimentales les besoins en entretien, l’aspect esthétique, la reprise après plantation, la dynamique de croissance, la sensibilité aux stress biotiques et abiotiques, etc.

« Les précédentes expérimentations du GIE et les réaménagements faits par les propriétaires de parcs et jardins suite à l’arrachage des buis ont montré que les alternatives n’étaient pas aussi « plastiques » que les buis et étaient souvent plus contraignantes à gérer. Pour nous aider à évaluer le potentiel des taxons alternatifs dans leur globalité, nous invitons tout gestionnaire/propriétaire d’un site où des alternatives aux buis ont été/sont/vont être plantés à nous contacter par mail pour partager leurs données d’observation » explique Plante & Cité sur le site d’EcoPhyto Pro. « Les données fournies permettront de créer des fiches-bilan par taxons et ainsi permettre à tous de disposer d’éléments d’informations pour aider aux choix des alternatives en fonction du contexte ».

Léna Hespel

Contact : maxime.guerin@plante-et-cite.fr

Lien pour participer à l’observatoire : http://enquetes.plante-et-cite.fr/limesurvey/index.php/571823?lang=fr

(1) Pour consultez la synthèse des résultats : https://www.plante-et-cite.fr/ressource/fiche/531

Voir aussi notre dossier « Le buis, un avenir en pointillé » paru dans Le Lien Horticole n°1083 (mars 2019).