La déprise des emprises ferroviaires en ville, et en particulier dans Paris, est une réalité : le jardin d’Éole (Lien horticole n° 883 du 23 avril 2014), par exemple, est né de la conquête des espaces verts sur un site occupé auparavant par des bâtiments techniques de la SNCF. Il occupe une large bande le long des voies quittant la gare de l’Est, à Paris. La halle Pajol et les Jardins Rosa Luxemburg, un amé...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

8%

Vous avez parcouru 8% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre