Contrairement au droit commun, l’arrivée du terme ne met pas fin au lien contractuel. Selon l’article L. 411-46 du code rural, tout preneur a droit en principe au renouvellement de son bail, nonobstant toutes clauses, stipulations ou arrangements contraires.

Ce renouvellement intervient automatiquement par le seul effet de la loi pour une durée de neuf ans. Le preneur n’a pas à le demander. Le bail se poursuit avec la ou les personnes qui ont hérité des biens loués.

S’agissant d’un fermier âgé, l’article L. 411-64 du code rural autorise le bailleur à refuser ou limiter le renouvellement du bail au preneur âgé en donnant congé au fermier à l’expiration du bail ou à la fin de la période triennale au cours de laquelle le preneur atteindra cet âge. Le propriétaire doit délivrer congé au fermier dix-huit mois avant le terme du bail ou avant l’expiration de chaque période triennale du bail renouvelé.