Si votre bail est écrit, le terme du contrat est la date précisée dans l'acte. En cas de bail verbal, il faut se référer au modèle départemental. A compter de cette date, vous êtes tenu de libérer les lieux.

Dès lors, si vous vous y maintenez jusqu'à la récolte avec l'accord du propriétaire, il est effectivement d'usage de payer un loyer.

Le montant de ce loyer peut être prévu dans l'accord relatif aux conditions de la résiliation ou appelé au titre d'indemnité pour convention d'occupation précaire (l'article L. 411-2 2° du code rural).

Le calcul est en fait libre, puisqu'il ne s'agit plus d'un fermage.