Selon l'article L. 411-64 du code rural, le droit de reprise ne peut pas être exercé au profit d'une personne ayant atteint, à la date prévue pour la reprise, l'âge de la retraite retenu en matière d'assurance vieillesse des exploitants agricoles et ce, même si celle-ci ne perçoit pas d'avantage vieillesse.

Cependant, le bailleur atteint par la limite d'âge conserve la possibilité d'exercer la reprise pour constituer une parcelle de subsistance.

La superficie de cette exploitation doit être au plus égale à la surface qu'un agriculteur est autorisé à mettre en valeur sans perdre le bénéfice de la retraite. Cette superficie est variable selon les départements.

Par ailleurs, une loi de 1984 interdit l'exercice du droit de reprise aux personnes qui bénéficient d'avantages vieillesse (retraite et allocations) d'un régime quelconque supérieurs à 4.160 fois le Smic horaire et ce, quel que soit l'âge du candidat à la reprise.

Ce dernier point ne concerne toutefois pas la reprise pour constituer une exploitation de subsistance. Tout dépend donc de la surface que vous souhaitez reprendre.