Selon l'article L. 411-35 du code rural, la cession du bail est subordonnée à l'agrément préalable du bailleur. A défaut, elle peut être autorisée par le tribunal paritaire des baux ruraux.

Lorsque la propriété du fonds est démembrée (nue-propriété et usufruit), selon la jurisprudence, l'usufruitier peut consen- tir seul la cession du bail, car il a la qualité de bailleur. L'accord du nu-propriétaire n'est pas requis.

Dans votre hypothèse, vous pouvez faire la demande d'autorisation de cession de bail à l'usufruitier et aux nus-propriétaires. Il est préférable de faire cette demande par écrit par lettre recommandée avec accusé de réception. L'important est d'obtenir l'autorisation écrite de l'usufruitier.