Nul ne peut pratiquer la chasse s’il n’est pas muni du titre permanent de son permis de chasser, de sa validation pour l’année cynégétique en cours et de son attestation d’assurance couvrant la pratique de la chasse.

Selon l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), chaque année, selon votre pratique, vous déterminez l’emprise géographique sur laquelle vous souhaitez chasser (un ou plusieurs départements déterminés, l’ensemble du territoire national) et la période durant laquelle vous chasserez (sur l’ensemble de l’année cynégétique ou bien sur des périodes plus courtes et strictement déterminées), dans le respect des dates d’ouverture. Pour être valable, le permis de chasser doit être validé pour le lieu et la période en cours et, le cas échéant, après paiement des participations et cotisations fédérales afférentes.