Le cumul emploi retraite total n’est autorisé qu’à partir de l’âge prévu au 1er alinéa de l’article L. 351-8 du code de la sécurité sociale, soit l’âge légal de départ à la retraite. Autrement dit, à partir de 62 ans pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1955. Cette condition d’âge s’applique à tous les retraités, y compris à ceux qui remplissent la condition de durée d’assurance avant l’âge légal de départ à la retraite (ceux partis en retraite anticipée ou au titre de la pénibilité…), mais qui doivent néanmoins attendre cet âge pour bénéficier du cumul total.

Par ailleurs, l’article L. 732-39 du code rural précise que le service d’une pension de retraite est subordonné à la cessation définitive de l’activité non-salariée agricole et que ce service doit être suspendu dès lors que le retraité reprend une activité non-salariée agricole.

Par dérogation, depuis 2009, il peut poursuivre ou reprendre une activité dérogatoire, c’est-à-dire une activité assujettie par rapport à un temps de travail ou par rapport à un coefficient d’équivalence fixé pour les productions hors sol. L’exercice d’une activité assujettie par rapport à une surface, comme dans votre cas, est donc incompatible avec le versement d’une retraite de non-salariée agricole. À noter, toutefois, que le retraité, anciennement exploitant agricole, a la possibilité de conserver une « parcelle de subsistance ».