C’est l’une des questions phares des gestionnaires d’espaces verts urbains aujourd’hui : entre des maladies et ravageurs qui progressent à mesure que le climat leur est plus favorable, les canicules, les craintes de vagues de froid encore possibles, voire les attentes des citoyens, quels arbres planter pour, disons, les cinquante prochaines années ?
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre