Votre notaire a bien fait. Selon la nature de l'avant-contrat (unilatéral ou synallagmatique) et selon ses termes (clause pénale, clause suspensive…), vous pourriez obtenir en justice une indemnité pour rupture, voire peut-être l'exécution forcée de la vente. Tout dépend de l'engagement pris par le vendeur dans l'avant-contrat, qu'il vaut toujours mieux faire rédiger par un notaire pour une meilleure garantie ultérieure d'exécution.