Le bail rural a la particularité de se renouveler automatiquement, par le seul effet de la loi, pour une durée de neuf ans (article L. 411-64 du code rural).

Le bail se renouvelle sans formalisme particulier, à partir du moment où il n'y a pas eu de congé de délivré. Il n'est pas nécessaire de recourir à un nouveau contrat écrit avec le concours du nu-propriétaire et de l'usufruitier.

Par contre, leur accord est indispensable lors de la conclusion du bail initial.

Enfin, s'agissant de la vente de la pleine propriété, il faut l'accord de l'usufruitière et de tous les nus-propriétaires. L'usufruitière ne peut vendre seule le bien. Le nu-propriétaire seul ne peut vendre que la nue-propriété.