Organisées par l'Institut technique de l'agriculture biologique (ITAB), ces journées des 26 et 27 avril dernier ont permis de dresser un état des lieux global des substances naturelles, dont le rôle devrait monter en puissance dans le contrôle des maladies, ravageurs et adventices dans les cultures en général, et ce malgré un contexte législatif très évolutif (à lire dans une prochaine édition du Lien horticole)...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre