Ces dernières années, les expériences de collectivités territoriales faisant appel à des animaux domestiques pour entretenir certains sites se sont multipliées. Cette nouvelle approche peut être mise en relation avec le développement de la gestion différenciée, les contraintes législatives de plus en plus fortes sur les désherbants chimiques et la nécessité de mettre en oeuvre des techniques plus respectueuses...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

6%

Vous avez parcouru 6% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre