Volontairement ou contraint, le producteur modifie ses méthodes de travail afin de proposer des plantes saines tout en diminuant le recours aux produits de traitement. L'observation, bien que chronophage, devient la clé d'une prévention efficace. Le professionnel cherche à intervenir avant même le développement des bioagresseurs sur la culture. La plante est cultivée dans des conditions qui favorisent son endurcissement (température, fertilisation...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

5%

Vous avez parcouru 5% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre