Des papillons et des jeunes chenilles ont été obser­vés entre fin septembre et début octobre dans les secteurs chauds. Selon les conditions climatiques, ces chenilles pourront engendrer des dégâts­ considérables (du même ordre que ceux ob­servés l’été). Si les tempé­ratures­ sont peu favorables au développement des chenilles, alors celles-ci auront la faculté de rentrer en...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

86%

Vous avez parcouru 86% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre