Les dommages provoqués par la pyrale du buis ont pu s’observer dans les massifs et les jardins qui n’ont pas été protégés. La surveil­lance et la protection des buis doivent être maintenues au moins jusqu’à cet automne. Le piégeage olfactif permet de suivre les vols, d’identifier la période de ponte et de positionner les traitements à base de Bacillus thuringiensis et les lâchers de trichogrammes...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

92%

Vous avez parcouru 92% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre