Améliorer la protection biologique intégrée (PBI) sur le rosier, voici le défi du programme Bioberos, mené pendant deux ans chez deux rosiéristes. Le CDHRC (Comité de développement horticole de la région Centre, station constituante d'Astredhor) et le CFA (centre de formation d'apprentis) agricole de Bellegarde (45) ont démontré que des aménagements comme les bandes enherbées, les prairies fleuries, les plantes...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre