Chercheur à Nantes (44), au sein de l'Institut de recherche en sciences et techniques de la ville (IRSTV), Patrice Mestayer a identifié cinq modes d'interaction entre les végétaux et l'air urbain. Bien qu'impuissants à dépolluer seuls l'air urbain, certains vont tout de même avoir un effet positif sur la composition atmosphérique. C'est par exemple le cas de la séquestration de carbone et de la captation de polluants gazeux. À l'opposé...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

10%

Vous avez parcouru 10% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre