Il n'existe pas à notre connaissance de réglementation à ce sujet. Le recul de treize mètres n'est basé sur aucun texte de loi et semble disproportionné.

Un recul suffisant vis-à-vis de la limite de propriété, afin de pouvoir récolter le maïs sans dégrader la clôture voisine et permettant aux engins agricoles de manoeuvrer dans de bonnes conditions, est une règle de pur bon sens.

Les seules mesures imposées par le code civil concernent les distances de plantation des arbres et arbustes vis-à-vis des propriétés voisines (article 671 du code civil).