Le principe est que chacun est tenu de recevoir sur son fonds les eaux qui proviennent des fonds supérieurs par écoulement naturel, c’est-à-dire sans que la main de l’homme y ait contribué. Cette règle vaut pour toutes les eaux naturelles, qu’elles proviennent d’une source, de la pluie ou de la fonte des neiges. Vous êtes alors tenu de recevoir les eaux qui coulent naturellement du terrain supérieur. Mais le texte précise...
Contenu réservé aux abonnés du Lien Horticole

Pour y accéder : 3 possibilités !

33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de Le Lien Horticole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre