Personne ne peut vous obliger à conclure un bail avec un agriculteur avec lequel vous ne souhaitez pas contracter. Et si le jeune n'a pas de bail, il ne pourra pas exploiter vos terres.

En France, pour pouvoir exploiter des terres, il faut détenir deux types d'autorisation :

l'autorisation d'exploiter par l'administration,

l'autorisation du propriétaire du terrain au travers du bail rural.

L'autorisation administrative d'exploiter délivrée après avis de la CDOA ne vaut pas titre, ni bail.

En revanche, vous risquez de vous trouver dans l'impasse si les autres exploitants n'obtiennent pas d'autorisation d'exploiter pour vos terrains.