Conformément à l'article 1035 du code civil, il est possible à tout moment de révoquer ou modifier, intégralement ou partiellement, un testament. Il faut établir un acte de déclaration de changement de volonté devant notaire ou faire un nouveau testament annulant le précédent, quelle qu'en soit la forme.

Ainsi, si l'acte signé par votre mère est une simple révocation expresse, il n'est pas valable, car il n'a pas été fait devant notaire. En revanche, si ce document exprime un changement des dernières volontés, alors il s'agit d'un testament olographe, tout à fait valable. En effet, les différentes formes de testament ont la même valeur. Il est ainsi tout à fait possible de révoquer un testament authentique (notarié) par un testament olographe. Toutefois, l'acte le plus récent annule celui qui l'a précédé uniquement dans ses dispositions contraires ou incompatibles entre elles (article 1036 code civil).

Un testament peut aussi être annulé en cas de non-respect des formes (testament olographe tapé à la machine, absence de date), si le testateur n'était pas sain d'esprit ou s'il était incapable juridiquement, ou si le bénéficiaire n'a pas le droit de recevoir de legs. Seul le tribunal de grande instance du lieu de la succession peut annuler un testament.