Plus vieux jardin botanique universitaire
/
  • Le jardin, d’une superficie de 2,2 hectares, abrite une importante collection de plantes rares, une ancienne bibliothèque et les collections botaniques de l’Université. ©Léna Hespel

  • La partie historique du jardin est protégée par des murs d’enceinte circulaires. ©Léna Hespel

  • Au départ créé pour la culture de plantes médicinales … ©Léna Hespel

  • … il fut rapidement enrichi par les plantes du monde entier, dont de nombreuses plantes exotiques. ©Léna Hespel

  • Parmi les plantes remarquables, un palmier nain, surnommé palmier de Goethe, planté en 1585. Il est protégé des vents grâce à une mini-serre (en arrière plan sur la photo). ©Léna Hespel

  • Autre arbre remarquable : un platane au tronc creux qui date de 1680. ©Léna Hespel

  • Le jardin répertorie également différentes plantes toxiques, dont certaines mortelles. ©Léna Hespel

  • Les serres, imaginées par l’architecte Giorgio Strappazzon, sont autonomes en électricité grâce aux panneaux solaires disposés sur leurs toits. ©Léna Hespel

  • Les serres sont divisées en 5 parties. On peut y admirer des plantes tropicales et désertiques des différents continents. Ici Victoria amazonica, ou lotus géant. ©Léna Hespel

Situé à Padoue, dans la région de Vénétie en Italie, c’est le plus ancien jardin botanique universitaire encore existant au monde. Le jardin botanique est idéalement situé entre deux basiliques, la basilique Saint Antoine et la basilique Saint Justine.

Depuis 2013, des serres ultramodernes et écologiques ont été ajoutées à ce jardin historique.

Visite en septembre 2019…

Léna Hespel